Contact

Les valorisations

La chènevotte est la partie ligneuse de la tige de chanvre (la partie centrale). La taille de la chènevotte commercialisée est généralement comprise entre 0,5 mm à 3 cm de long. Il existe deux types de chènevottes :

  • la chènevotte défibrée : issue des usines de défibrage, d'un beige très clair, représentant 55 % de la paille ;
  • la chènevotte fibrée : issue du massicotage des pailles, d'un beige plus ocre, contenant encore les fibres corticales, représentant de 85 à 90 % de la paille de chanvre.

Les domaines d'application sont les mêmes quel que soit le type de chènevotte.

En Wallonie, il existe un producteur de chènevotte fibrée : la société ChanvrEco commercialise ses granulats de chènevotte en construction, pour la fabrication de bétons de chaux-chanvre, et en horticulture, comme paillage. La chènevotte est aussi la matière de base des blocs chaux-chanvre que la société IsoHemp produit et commercialise à destination du secteur de la construction.

Les applications et les marchés de la chènevotte

Construction

En construction, la chènevotte est généralement associée à un liant, essentiellement composé de chaux, pour former ce que l'on appelle un béton de chaux-chanvre (BCC). Autoporteur, ce béton s'utilise dans les nouvelles constructions à ossature bois ou dans les rénovations. La mise en place des bétons de chaux-chanvre se réalise par coffrage, projection ou par l'assemblage de blocs. Ils peuvent se retrouver dans toute la maison comme isolant de toiture, mur, chape et enduit de finition. La durée de vie du béton de chaux-chanvre est estimée à une centaine d'années.

Le béton de chaux-chanvre est tout d'abord un isolant thermique et acoustique. Son application homogène et continue assure l'absence de pont thermique dans l'habitation. Le matériau ne contient aucune substance toxique qui pourrait être diffusée dans l'enceinte du bâtiment. Les murs en chaux-chanvre possèdent une très bonne inertie thermique et une aptitude à réguler l'humidité des pièces. Ultraléger, le matériau est facile à mettre en œuvre.

Le béton de chaux-chanvre renferme plus de CO2 qu'il n'en faut pour le produire et le mettre en place. Le surplus de CO2 stocké permet de réduire l'impact environnemental des autres matériaux employés dans la construction en chanvre et d'ainsi obtenir des maisons « zéro carbone ».

La chènevotte peut également être déversée en vrac dans les combles comme isolant thermique (conductivité thermique de 0,05 W/m.k) et acoustique. Il est toutefois conseillé d'utiliser une chènevotte traitée à la chaux, au sel de bore ou une autre solution protectrice.

Paillage

Utilisée comme couvre-sol, la chènevotte empêche le développement des adventices et soigne l'apparence de nos jardins. Apporté à raison de 5 cm d'épaisseur, le paillage aura une durée de vie de 2 à 3 ans. Dans les parterres de plantes annuelles et bulbeuses ainsi que dans les potagers, il est conseillé d'apporter 1 cm de compost avant la première application de chènevotte pour limiter la faim d'azote des végétaux possédant un système racinaire superficiel.

Grâce à ses propriétés isolantes, la chènevotte protège les plantes du froid. Après dégradation du paillage, la quantité importante de CO2 présente dans la chènevotte s'immobilisera pendant plusieurs dizaines voire centaines années sous forme d'humus dans le sol. Les caractéristiques du sol ne seront pas altérées par une acidification ou des résidus chimiques. Bien au contraire, la vie du sol sera stimulée et un apport en éléments nutritifs sera à terme disponible pour les plantes. Matériau 100% durable, le paillage de chanvre est entièrement renouvelable, biodégradable, issu d'une production locale et d'une culture propre et avantageuse.

Litière

La chènevotte de chanvre est utilisée comme litière pour les chevaux et les petits animaux. Un box de 10 m2 demandera 5 balles de 20 kg de chènevotte. Du vinaigre sera épandu sur la litière du cheval pour prévenir le risque d'acariens. Les cages de rongeurs recevront quant à elles une épaisseur de 2 à 4 cm de chènevotte.

La litière de chanvre a un pouvoir absorbant élevé (3 à 4 fois son poids en eau) ce qui lui permet d'absorber les déjections liquides et de retenir les odeurs. Un dépoussiérage des chènevottes permet de disposer d'une litière adaptée aux animaux rencontrant des problèmes respiratoires.